cas de maltraitance, animaux en peril

Publié le par jesssoph

La première histoire est délirante !!!  Il faut se mobiliser et diffuser pour que ces malheureux animaux qui ont eu la chance de trouver "Animaux en péril" sur leur route trouvent enfin une vie digne et heureuse.
Merci encore à cette Association merveilleuse.
 
 la seconde pas n'est pas mal non plus : Encore une victime d'un chasseur accroc au
"p'tit blanc du 8 h du matin " Minable !!!
 
 

Pour diffusion.....


Au cas où vous auriez une petite place pour une de ces victimes, voici les
coordonnées de l'ASBL "Animaux en Péril"

Chemin de la Praye, 15A
1420 Braine l'Alleud
Belgique
Téléphone: 02/387 07 80
Fax: 02 387 07 80
E-mail: info@animauxenperil.be
http://www.animauxenperil.be/

Nicole

********************

90 chiens sauvés de l'enfer (06/12/2006)

Ils vivaient dans une crasse inimaginable... À présent, ils vous attendent

BRUXELLES Et dire que tout le monde savait et que personne n'a bougé.
Pourtant, 90 chiens espéraient que quelqu'un bouge, décroche son téléphone
pour expliquer l'enfer dans lequel ils vivaient... enfin survivaient.

Et c'est finalement une bénévole d'Animaux en Péril qui a permis que ces
nonante chiens ne périssent pas dans des conditions atroces. Mi-octobre,
cette dernière s'est rendue dans un quartier résidentiel de Châtelet. Sur
base d'un abandon volontaire, elle y a récupéré 19 chiens rongés par la
gale. La propriétaire des lieux, qui réside rue de la... Justice (!), avait
pris soin d'amener les chiens à l'extérieur de la maison. Intriguée, la
bénévole jeta un coup d'oeil par les fenêtres barricadées... Elle y verra un
empilement de cages à chiens, hélas ! occupées. L'odeur qui s'est échappée à
cet instant d'une porte mal fermée laissait présager l'horreur qui se
trouvait de l'autre côté.

Dès le lendemain, la présidente d'Animaux en Péril a averti le service
public fédéral Service bien-être animal. Il aura fallu un mois pour que la
décision tombe enfin : les animaux devaient être saisis. Devant l'ampleur de
la catastrophe sanitaire, la saisie a été autorisée le 30 novembre, mais,
une fois sur place, ce n'est pas 30 chiens qu'il fallait sauver mais bien 90
!

Pour Animaux en Péril, l'horreur commence dès le seuil de la maison. Les 90
chiens étaient rongés par la gale et souillés d'excréments. "Une équipe de
soigneurs renforcée de bénévoles est entrée, du moins au rez-de-chaussée, la
propriétaire interdisant farouchement tout accès à l'étage", nous explique
un des témoins. "Le spectacle était hallucinant. Les murs étaient éventrés,
le plafonnage arraché, la brique apparente." Quant au sol, il était tout
simplement inexistant. "Le sol avait disparu sous une couche compacte
d'excréments, et l'urine ruisselait selon la pente du sol, formant des
flaques où pataugent bêtes et gens." Et puis, subitement, les sauveteurs
aperçoivent à travers une porte percée quelques chiens. "C'était une salle
de bains. Dans la baignoire sinistrée, végètent une chienne et sa portée de
nouveau-nés." La cuisine, ainsi d'ailleurs que les autres pièces, était
pratiquement dépourvue de meubles. Mais qui pouvait vivre dans pareilles
conditions ? Une femme qui l'a choisi et ses 90 chiens qui l'ont subi !

Soudainement, un des bénévoles a aperçu quelque chose. "Des chiens réfugiés
dans une cuisinière au four arraché !" Le frigo est éclaboussé de
déjections. Le salon est dans le même état. Sur les planches d'une armoire,
se trouvent des cages. "L'une d'entre elles contenait une chienne et ses
petits, couchés dans leurs excréments sans eau ni nourriture."

Les barreaux des cages n'étaient que rouille. "Quelques squelettes de
meubles à demi rongés sont dispersés dans la pièce, et sous chacun d'entre
eux se réfugient des amas tremblants de chiens, formant des masses compactes
et mouvantes qui rappellent horriblement des grouillements d'asticots. La
table dévastée est couverte d'excréments parmi lesquels trône une nouvelle
cage avec une mère et ses petits, encore une fois sans eau ni nourriture."

Des toiles d'araignée au mur, des fils dénudés pendants, des fenêtres
calfeutrées empêchant toute aération... L'odeur était indescriptible. Et
puis, soudain, un des bénévoles a remarqué une chaise pour handicapé dans un
coin. "Au bord de la nausée, elle découvre une chienne paralytique, couchée
sur un lit de déjections."

La propriétaire, souillée elle aussi des excréments de ses victimes, était à
l'image des lieux. "Le jardin est un tel champ de boue et de déjections que
personne n'ose y poser le pied." Un chien y fera une fête digne de ce nom à
un des sauveurs !

Il est sauvé, les 89 autres aussi. Ils vous attendent (ils ont été soignés)
avec impatience chez Animaux en Péril, à Braine-l'alleud. Ils ne demandent
que de la chaleur, de l'affection. Une simple vie de chien et non pas de
rats!

Emmanuelle Praet

© La Dernière Heure 2006

Plus un poil sur le corps mais plein d'amour à donner

BRUXELLES

Un par un, les chiens ont été sortis de cet enfer. Deux convois ont emmené
les chiens vers leur seconde demeure, le refuge d'Animaux en Péril. Chaque
chien a été porté, à bras-le-corps, hors de la maison, aucun n'est éduqué à
la laisse. Certains mordent par terreur, ils sont pardonnés aussitôt.
D'entrée de jeu, ces chiens ont de la chance puisque, deux jours plus tôt,
le chenil numéro deux, en travaux depuis des mois, est prêt à les
accueillir. "Presque tous sont affligés d'une gale effrayante qui se
manifeste particulièrement sur le museau et le contour des yeux; certains
sont à demi nus"; nous explique-on. "Le cas le plus grave n'a plus un poil
sur le corps et son épiderme tristement grisâtre évoque la peau d'un
pachyderme. En plus de la chienne paralytique, on compte deux animaux
aveugles, et un chien très âgé à l'arrière-train atrocement déformé".

D'autres encore ont des excroissances diverses sur le corps, tumeurs...
"Tous ont les ongles démesurés, une forte gale des oreilles, et sont envahis
de puces. Ils souffrent de morsures infligées par les plus dominants, ainsi
que d'automutilations aux endroits où ils se sont frénétiquement rongés afin
de soulager les démangeaisons de la gale."

A présent, chacun de ces chiens a trouvé un lit douillet et chauffé, de la
nourriture adaptée à ses besoins, ainsi que la lumière, absente de leur
ancienne résidence. "Dès le lendemain de la saisie, des bénévoles se sont
relayés pour les laver avec soin, et raser les pelages les plus épais aux
endroits où la saleté accumulée a formé une carapace que l'eau ne peut
dissoudre".

Mais que s'est-il passé à Châtelet pour que les services d'intervention
locaux aient ignoré ce drame de la négligence? La réponse est cruelle... le
calvaire de ces chiens arrangeait tout le monde. Il semble en effet que la
situation était passée sous silence à l'échelle du quartier et de
l'agglomération malgré l'odeur infernale, les aboiements parfaitement
audibles depuis la rue... Personne n'a rien dit. Certains voisins ont même
témoigné de l'hostilité aux soigneurs lors de la saisie. Pourquoi? "Selon
les informations récoltées auprès de différentes sources, la maison servait
de dépôt local pour chiens trouvés ou abandonnés, et remplissait
officieusement

le rôle de refuge." Un refuge sans moyens ni infrastructure, sans espace ni
lumière, sans contrôle vétérinaire ni agrément d'aucune sorte. "Et quelle
qu'ait été l'intention de départ, la propriétaire n'est plus rien d'autre
aujourd'hui qu'une tortionnaire. Même avec l'approbation tacite des
riverains et des autorités, l'enfer de la rue de la Justice est inexcusable,
et appelle

une sanction à la mesure de la lente torture endurée par presque 90 animaux
malades, blessés et traumatisés.

E. Pr.

*********************

http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=161684

Tué par balle dans le cou (06/12/2006)

Le poney de Jean-Marc Pierson a été retrouvé mort dimanche, hors de sa
prairie. Un acte délibéré, selon l'autopsie

CHIMAY Jean-Marc Pierson est choqué. Il y a six ans, il a recueilli Popo, un
poney dont le propriétaire ne savait plus s'occuper.
Pendant six ans, Jean-Marc a donc soigné, nourri et logé ce poney. Ses
enfants et petits-enfants aimaient s'amuser avec lui. C'était un véritable
animal de compagnie pour la famille.
Il avait une prairie de quinze hectares pour voyager autour de la maison,
ainsi qu'un abri pour dormir. Mais jeudi soir, Jean-Marc s'inquiète de ne
plus voir Popo dans le pré. Le vendredi et tout le week-end, il entreprend
des recherches dans les alentours.
Ce n'est que dimanche que la bête est retrouvée morte dans un bois, à 500
mètres de l'habitation. Il a reçu une balle dans le cou. Jean-Marc pense
tout de suite aux chasseurs. En effet, ils fréquentent souvent l'endroit,
surtout en cette période de fin d'année.
Pourtant, personne n'est venu signaler la mort de l'animal. Avec le chagrin,
c'est la colère qui habite Jean-Marc : "Ce qui me dégoûte, c'est que la
personne qui a tiré sur mon poney l'a laissé là, sans chercher qui était le
propriétaire. Si on l'a confondu avec du gibier, si c'est un accident
involontaire, je peux comprendre. Mais que le coupable vienne me le dire".
Pourtant, au fond de lui, Jean-Marc ne croit pas du tout à l'accident, et le
résultat de l'autopsie semble aller dans le même sens.
Le vétérinaire n'a pas retrouvé la balle dans le cou. Il pense que le tueur
a été la rechercher. De plus, pour pouvoir viser aussi bien, le chasseur
devait être à une vingtaine de mètres de l'animal. Il aurait donc dû voir
que ce n'était pas du gibier, mais un simple animal qui ne faisait rien de
mal. Jean-Marc a aussi peur pour les membres de sa famille :
"Cette fois, c'est Popo, mais la prochaine fois, ce sera peut-être un
humain. On vit ici pour avoir la paix, et ce n'est pas encore le cas."
Jean-Marc n'a jamais apprécié les chasseurs et la disparition de Popo
n'arrangera pas les choses : "En période de chasse, on se croirait en Irak.
On entend tirer de partout".
Une enquête a été ouverte pour retrouver le coupable. En attendant,
Jean-Marc pense déjà à recueillir un nouveau poney.

A. M.
© La Dernière Heure 2006

*********************

ENVIRONNEMENT

Arctique: la banquise pourrait fondre

La banquise de l'océan Arctique pourrait totalement fondre en été en raison
du réchauffement climatique, estiment. des scientifiques réunis à Brême dans
le cadre du programme européen Damoclès. "Si la situation évolue telle que
la physique le dit, la banquise de l'océan Arctique disparaîtra durant l'été
d'ici à 2080", a affirmé Eberhard Fahrbach, de l'Institut Alfred-Wegner
(AWI) de recherche maritime et polaire. "Cela a des conséquences qui vont
bien au-delà de l'Arctique." Les changements climatiques menacent, par
exemple, les ours polaires qui vivent dans ces régions, mais aussi
l'ensemble de la chaîne alimentaire", a souligné le scientifique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

f4shiiOn pOrtugal 20/03/2007 23:23

Un grand sOulagement ke de savOiir 90 pOvre chiien maltraiité On miintenan un liit biien chaud,une bOnne santé é une viie saiine,bravO O persOnne kii sen sOn Occupé!  g d aiilleur mii un bOut de vOtre1ère hiistOiire dan mOn blOg pOur ke tOut le mOnde en prenne cOnsciience!car cOmme vOus je défend la nature et les aniimaux et cela depuii ke je suiis petiite la 2ème hiistOiire ma fé bOcOu de peiine car g un chiien kii a été empOiisOné par mes vOiisiins iil avé mii un truc tOxiic dan sa nOurriiture sans ke lOn sen apperçOiive car On été partii pendant un week-end é On lavé cOnfiié a ces vOiisiins a nOtre retOur nOtre bO Sam été allOngé devan nOtre maiisOn mé ne bOugeaiit plus, une petite analyse a été faiite pOur vOiir de kOii iil été mOrt vu kiil nii avé Ocune trace de viiOlence é nOus avOn vu ke nOs vOiisiin l avé empOiisOné :s   
maleureusement  pOur la deniière hiistOiire nOus ne pOuvOn riien faiire c la nature
sur ce a biientOt                                                                                                    

Dulac 26/02/2007 14:43

J'adore ton blog ,j'ai 10 ans et demie et je veut devenir soigneuse animalière.Je suis d'acord avec toi parce que les animaux sont en voie de disparition et je les adores!!!
J'ai un chat mâle qui s'appelle "Coka" et un cochon d'Inde femelle qui s'appelle "Punchita" parce qu'elle a du punch!
                                                                          SALUT!
PS: Tu peut m'envoyer une réponse a mon email!
 

klemanse 16/01/2007 19:03

enfin des gens qui defende les rottweiller je peut pas vous aider ds cette manif mé merci de les defendre bravo vs aver réson batter vou